À propos de moi

Je me suis toujours posé trop de questions. Les doutes font constamment partie de ma vie. Malheureusement, ce n’est pas toujours des questions très pertinentes qui m’envahissent. Dès l’adolescence, je me suis mis à me demander si j’étais une bonne personne, un bon ami, un bon chum, un bon fils… J’avais peur de moi, de ne pas être à la hauteur, de faire des erreurs, d’être imparfait.

Je suis devenu anxieux.

J’ai vécu les 29 premières années de ma vie un peu comme tout le monde. J’ai fini mes études, je me suis trouvé un emploi, j’ai déménagé dans plusieurs appartements, toujours plus grands, trainant avec moi de plus en plus de biens et j’ai rêvassé aux prochains achats que je ferai ou vacances que je me paierai.

Puis, en 2015, par un heureux hasard, je me suis mis à réfléchir à mes choix alimentaires et cela a changé ma vie.

Nous mangeons 3 fois par jour, à tous les jours et pourtant, je ne m’étais jamais vraiment arrêté à savoir l’impact que mes choix alimentaires ont sur ma santé et sur l’environnement. Et quant à l’éthique animal… eh bien pourquoi s’en faire? Il faut bien qu’on mange non? Et qu’est-ce qu’on s’en fou du cuir…

Je suis devenu végane.

Ce que je consomme pour m’alimenter et me vêtir tient maintenant compte de la planète, des animaux et de ma santé. Mais qu’en est-il de tous le reste? De tous les autres produits que je consomme? Est-ce paradoxal de faire attention à ce que je mange pour protéger la planète tout en consommant de plus en plus de biens matériels, pour être plus heureux? Est-ce que j’ai vraiment besoin de tout ce que je possède? Est-ce que j’ai vraiment CONSCIENCE de tout ce que je possède? Tout le monde sait que posséder plus ne signifie pas être plus heureux, mais pourquoi alors je ne peux m’empêcher d’être excité à l’idée d’acheter un nouveau truc?

Je suis devenu minimaliste.

J’ai choisi de vivre autrement. J’ai choisi de bien comprendre les choix que je fais à tous les jours et l’impact qu’ils ont sur la planète et sur les générations futures. Justement, ce sont les générations futures qui subiront les changements climatiques, il ne faut pas l’oublier. Les décisions que l’on prend tous les jours influenceront les citoyens de demain. Je me suis donc mis à m’intéresser énormément à ce que je peux faire pour aider les prochaines personnes qui marcheront sur Terre après moi.

Je suis devenu papa.

Durant mon congé de paternité, une couche à la main et un biberon dans l’autre, j’ai réalisé que ce sera tout un défi d’élever mes enfants avec mes valeurs dans le monde que l’on vit. Des jumeaux véganes, qui n’auront pas des milliards de jouets et à qui j’enseignerai le plaisir d’apprécier chaque chose que l’on a sans toujours désirer ce que l’on n’a pas. De nombreux défis m’attendent, j’en suis conscient et les doutes s’installent à savoir si je serai à la hauteur. Mais je sais au fond de moi que c’est ce qui est le mieux pour mes enfants, et si ce que je vis peut inspirer ne serait-ce qu’une autre personne, j’en serai heureux.

Je suis devenu bloggeur!